• La Diva Africaine Barbara Kanam
    La Diva Africaine Barbara Kanam (Photo : MyAfricaInfos)
  • Nom

    Barbara Kanam Mutund

  • ALIAS

    La Diva africaine

  • LIEU DE NAISSANCE

    Bukavu

  • DATE DE NAISSANCE

    jeu. 27/9/1973

  • METIER / PROFESSION / TITRE

    Artiste Musicien

  • NATIONALITE

    Congolaise

Barbara Kanam Mutund alias La Diva africaine

1973 - à nos jours
mer. 18/5/2022       mer. 18/5/2022       7 minutes et 53 secondes       737 Vues

Barbara Kanam Muntund est une artiste congolaise primée, chanteurse-auteur-compositeur-producteur, actrice et humanitaire. Elle est initiatrice et propriétaire du  label Kanam Music, qui produit sa propre musique et Ambassadrice de bonne volonté pour la promotion des Actions Climatiques en République démocratique du Congo (RDC) depuis le 16 mai 2022.

Après ses études de commerce international en 1991, elle se met au chant dès 1993 au sein de l’orchestre « Dévotion ». Elle s’inscrira à « Psalmody Academy » et « Rhema Bible School » à Johannesburg pour se perfectionner au chant et y apprendre aussi la guitare. Sa rencontre lors d’un concert à Abidjan (Côte d’Ivoire) avec Alpha Blondy et Dodo Koné conduira à la sortie de son premier Album « Mokili ». S'en suivra l’album « Teti » en 2003, qui lui ouvrira les portes de la notoriété internationale.

Grace à se force vocale, elle est considérée en Afrique comme l’une de plus belles voix féminines. Elle se veut, l’héritière de ses ainées comme Mbilia bel, Mpongo Love, Abeti Misikina, ….Ses œuvres musicales très variées véhiculent des valeurs de paix, d’amour, de bonheur et autres faits de sociétés qui interpellent, mobilisent et appellent à l’action. Elle a obtenu plusieurs prix et récompenses honorifiques.

Sociable et sportive, Kanam pratique la danse classique et l'équitation. Elle est également une femme engagée dans la lutte pour la promotion des droits de la femme et de l’enfant à travers sa « Fondation Kanam ». 

 

Jeunesse et scolarité 

Barbara Kanam est née un certain 27 septembre 1973 à Bukavu dans la province du Sud-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo. Elle fait partie d’une fratrie de douze enfants. Son père est un hôtelier congolais et sa mère franco-congolaise s’occupe du foyer. Grâce à la profession de son père, la famille Mutund se déplace fréquemment sur le territoire congolais.

Après l’école maternelle Madame Delvigne, elle entame ses études à l’École belge de Kinshasa, les poursuit au lycée Prince de Liège, ensuite l’École belge à Lubumbashi pour enfin décrocher, avec un an d’avance, son diplôme de fin d'études secondaires à l'École belge de Kolwezi (chef-lieu de la province du Lualaba). 

En 1992, elle part en Afrique du Sud, à la demande de ses parents qui l'inscrivent à l'université de Pretoria en Afrique du Sud. 

 

Premiers pas en musique 

Dans la capitale sud-africaine, elle fréquente une église évangélique, se met à chanter, et attire l'attention de l'auditoire et du Pasteur, qui l'invite à entrer dans la chorale. En 1993, Elle se met au chant au sein de l’orchestre Dévotion et perfectionne sa technique vocale au sein de l'école « Psalmody Academy » et « Rhema Bible School » de Johannesburg. Elle apprend par la même occasion à jouer de la guitare. 

En 1994, au bout de 13 mois des cours de musique, elle crée un répertoire acoustique pour sa première tournée dénommée « One Woman Acoustic Show », qui sera jouée en RDC et en Afrique du Sud en 1995.  La même année, Kanam s'installe à Abidjan, en Côte d'Ivoire, où elle rejoint une chorale religieuse. Elle rejoindra ensuite un ensemble religieux « Grace Choir » à Cocody, entant que chanteuse régulière. 

En 1997, Kanam reprend ses études et obtient un  Brevet de Technicien Supérieur (BTS) en commerce international. 

 

La notoriété internationale

En 1998, Kanam rencontre Alpha Blondy et le producteur Koné Dodo lors d’un concert à Abidjan en Côte d’Ivoire. Elle signe un contrat de production avec Koné Dodo en 1999, année où sort son premier album aux sonorités gospel, « Mokili » (le monde en lingala). S’ensuit un premier passage télévision, devant Ernest Adjovi, fondateur des Koras Awards, auxquels Barbara est invitée.

En 2000, elle s'installe en France et devient mère. Après deux ans de pause, elle reprend sa carrière musicale et sort son deuxième album, « Teti » en 2003, qui lui ouvrira les portes de la notoriété internationale, avec le carton « Bibi Madeleine » en hommage à sa grand-mère. Le succès est tel, que la Congolaise remporte le Kora du « Meilleure Espoir Féminin ».

En 2005, le titre sera réédité par KiKi Touré avec en featuring Edgard Yonkeu et Awilo Longomba. Elle débute la promotion de son album « Teti » dans son pays natal, la République Démocratique du Congo. Cette chanson rencontre un énorme succès en Afrique, dans les Caraïbes et en Europe, notamment en France. La même année, elle est primée aux Black Music Awards à Cotonou, au Bénin, pour la meilleure vidéo féminine.

Kanam a signera plusieurs featurings avec Papa Wemba dans Triple options, Fally Ipupa dans 100% love, Jacob Desvarieux, Edgar Yonkeu, Sergeo Polo dans Amour à deux, amour à vie, Angèle Asselé dans Les parasites, Nayanda (Brick and Lace) dans Je dis oui, Suzy Trebeau dans Naio et Kandia Kora dans Donne-moi le temps. Fally Ipupa a également contribué à une chanson de l'album de Kanam intitulée Noir et Blanc.

 

Kanam Music

En 2008, elle stoppe sa collaboration artistique avec Kone Dodo et lance son propre label Kanam Music. En juin 2009, elle sort son troisième album, sous son propre label, dénommée « Karibu » (bienvenue en Swahili), dans lequel elle renoue avec ses racines congolaises. L'album est deviendra un énorme succès. Des journalistes et des diffuseurs tels que Claudy Siar et Yves Robert Brazza Kambala le déclare l'une des meilleures sorties de 2009, faisant de Kanam le « porte-drapeau » pour les musiciennes africaines. 

Plus tard en 2009, le chanteur a été reconnu lors d'un événement des Nations Unies qui s'est tenu à Sebroko Hôtel à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Kanam a délivré un message de paix sur les ondes de la radio des Nations Unies.

2015 est l'année de parution de l'album Zawadi. Ensuite s’enchaînent, en 2019 et 2020 deux titres. Le premier, Bouger, est un morceau d'afrobeat avec un fort message de réveil incitant au travail ; le second, Flèche, mélodie des anges fait revivre les nostalgies de la rumba congolaise.

 

Portfolio

Discographie

Albums de Kanam : Mokili (1999), Teti (2003), Karibu(2009), Zawadi (2015), Bouger (2019) et Flèche (2020).

Distinctions et récompenses honorifiques

  • Kora awards du meilleur espoir féminin en Afrique du Sud en 2003
  • Tamani d'Or, Prix du meilleur espoir féminin d'Afrique centrale au Mali en 2004
  • Kunde d'Or, Prix de la meilleure artiste féminine d'Afrique centrale au Burkina Faso en 2004
  • Music Black Awards, le Trophée de la meilleure voix féminine (2005)
  • Music Black Awards, du meilleur clip pour Bibi Madeleine (2005)
  • Trophée de la meilleure voix féminine en RDC et de la dispora aux Ndule Awards (2010)
  • Okapi Awards, Prix de la meilleure artiste féminine au Nigeria (2011)
  • Membre du jury d'Island Africa Talent organisé par Universal en Côte d’Ivoire (2014) et Best of the Best à Kinshasa (2013)
  • Poro Awards à Abidjan, prix du meilleur clip pour Jardin d'Amour en 2015
  • Ndule Awards, meilleure voix féminine en 2015
  • Nominée aux MTV Awards, dans la catégorie meilleure artiste féminine au Nigéria en 2015
  • Prix de la meilleure artiste féminine africaine aux Afroca Music Awards, en 2016
  • Élue Femme de l’année pour les deux Congo par le Comité du Prix présence Congo (2016)
  • Membre du jury de l’Élection Miss Congo (RDC) (2016)
  • Prix spécial du jury du trophée Canal d’Or au Cameroun (mars 2017)
  • Nominée aux Grammy Awards dans la catégorie meilleure artiste féminine d’Afrique Centrale à Kampala (mars 2018)
  • Meilleure Artiste Musique Populaire Trophée mwasi ya talo 1ère Edition (2019) 
  • Diplôme de mérite « Doctor honoris causa » octroyé par l’Université de Miami à la Fondation Kanam (2019)
  • Prix des éditions Cana 2020 au Burkina Faso
  • Meilleure Artiste féminine de la décennie culture Awards DRC World 4ème édition (2020)

Télévision

  • En 2013, elle est jurée dans l’émission « Best of Best ».
  • En 2014, elle est jurée dans l'émission, Island Africa Talent.
  • En 2019, elle participe pour la première fois au festival Jazz Kif à Kinshasa.

 

La Fondation Kanam

Barbara Kanam est aussi une femme engagée pour la promotion de la paix, des droits de la femme et de l’enfant auprès de l’ONU, l’Unicef et l’Unesco. C’est dans l’esprit de cet engagement qu’elle a créé La fondation Kanam pour porter ses actions humanitaires.

Récemment promu femme de valeur par la Ministre de Genre et Famille et Enfant (RDC), elle a participé à de nombreux projets tels que le projet « Stop à la guerre» (2012), le projet de scolarisation des enfants défavorisés en Afrique avec le groupe Magic system et d’Africa (2013), « Stop Ebola» avec Tiken Jah Fakoly, Didier Awadi, Mory Kanté (2014) et bien d’autres…

Barbara Kanam est la marraine de l'Association de lutte contre le cancer de l'enfant, GFAOP.

Berbara Kanam en action sous le label de la Fondation Kanam (Image : Foxtimes)

Véracité des Faits

Nous accordons une très grande importance à la véracité et à l'exactitude des faits. C'est pourquoi nous et nos contributeurs investissons des moyens humains et du temps dans la selection et la validation des contenus. Mais au cas où dans un article, vous rencontrez un problème, une erreur, des améliorations à faire, vos observations, corrections, et critiques sont les bienvenues. Merci de nous contacter.

Sources et références
 
Alpha Memidra Egbango © : Personnages.cd - Mai 2022

Autres Personnages de catégorie similaire