• Francine Muyumba
    Francine Muyumba
  • Nom

    Francine Furaha Muyumba Nkanga

  • ALIAS

    L'avocat des jeunes

  • LIEU DE NAISSANCE

    Bukavu

  • DATE DE NAISSANCE

    mer. 18/2/1987

  • METIER / PROFESSION / TITRE

    Femme Politique - Senatrice

  • NATIONALITE

    Congolaise

  • ORIGINE

    Tanganyika

Francine Furaha Muyumba Nkanga alias L'avocat des jeunes

1987 - à nos jours
jeu. 31/3/2022       ven. 1/4/2022       5 minutes et 41 secondes       435 Vues

Francine Furaha Muyumba Nkanga, dit Francine Muyumba, née le 18 février 1987 à Bukavu dans le Sud-Kivu, est une activiste et femme politique congolaise, Ambassadirce de la RDC, Sénatrice de la province du Haut-Katanga depuis 2019 et benjamine du Sénat RDC, et ancienne Présidente de l'Union Panafricaine de la Jeunesse (Novembre 2015 – Avril 2019). Elle est titulaire d’une licence en Arts, option « médias et journalisme » obtenu de l’Université de Namibie en 2011 et d’une autre en droit, obtenu en 2013, de l'Université Protestante au Congo (UPC) à Kinshasa. 

Elle est élue Présidente du «Conseil Représentatif des étudiants» de son université en Namibie (2010 – 2011), devenant ainsi la première étudiante étrangère à être placée à la tête de la représentation estudiantine. Rentrée au Congo (2011), elle s’engage dans la Ligue de Jeunes du le PPRD, le Parti de Joseph Kabila. Elle est élue, fin novembre 2014, à la tête de l'Union panafricaine de la Jeunesse (UPJ) et réélue pour un second mandat en décembre 2017. En mars 2019, elle est élue Sénatrice par l’assemblée provinciale de Katanga. Le 30 novembre 2019, elle démissionne de son poste de Présidente à l’UPJ pour siéger au sénat congolais.

En octobre 2017, elle est classée parmi les 100 personnalités africaines les plus influentes du monde par le Mipad 2017. Très populaire sur les réseaux sociaux, avec un compte Twitter à plus de 400 milles followers et Facebook à plus 700 milles abonnés, elle ne ménage pas les dirigeants africains qui ne font pas assez pour l’avenir de la jeunesse de leurs pays. On lui reconnait un franc-parler légendaire, un courage sans faille et une grande ambition. 

 

Jeunesse et Scolarité 

Après son diplôme d'État décroché à Kalemie, dans l'ancienne province de Tanganyika, elle s’envole pour poursuivre les études de droit à l'Université de Namibie à Windhoek. Une fois sur place, elle se désintéresse de la « common law » enseignée dans cette université (la Common Law est un système issu du droit anglais où la jurisprudence est la principale source du droit), et s’engage pour le journalisme. 

Durant ses études, elle se montre très active sera élue Présidente du «Conseil représentatif des étudiants» de cette université namibienne, devenant ainsi le premier étranger à être porté à ce poste. En 2011, elle obtient sa licence en Arts, option «médias et journalisme». En 2013, elle reprend ses études de droit à l'Université Protestante au Congo (UPC) à Kinshasa, où elle décroche une licence en droit en 2018.

 

Militante pour la cause de la Jeunesse

A son retour en RDC, Francine s’engage dans la Fédération Mondiale de la Jeunesse démocratique (FMDJ) et travaille notamment avec la « Ligue des jeunes » du parti du Président Joseph Kabila (le Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement, PPRD) ainsi qu'avec d'autres formations politiques d'Afrique australe. 

Elle a servi comme Présidente du Conseil d'Administration de la Fédération Nationale des Jeunes Entrepreneurs de la RDC, Coordinatrice Nationale du Forum National de la Jeunesse de la RDC et Secrétaire bilingue des pourparlers de paix du gouvernement de la RDC avec les rebelles du M23 à Kampala en Ouganda. Elle a aidé à mobiliser les jeunes de la région des Grands Lacs d'Afrique pour participer à des forums sur la paix et la stabilité et est devenue une défenseure des droits des jeunes.

 

Présidente de l'Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ)

Fort de son expérience dans les organisations de la jeunesse congolaise et africaine, Francine est élue, fin novembre 2014, à la tête de l'Union panafricaine de la jeunesse (les moins de 35 ans), organisme créé en 1962 et chargé depuis 2009 par l'Union africaine de coordonner les organisations de jeunesse en Afrique. Elle est réélue pour un second mandat en décembre 2017.

En tant que présidente élue de l’Union de la jeunesse, Francine a placé la jeunesse africaine au centre du processus décisionnel de la Commission de l’UA, a plaidé en faveur de l’esprit d’entreprise et de la création d’emplois pour les jeunes et a représenté les questions relatives à la jeunesse devant les chefs d’État, l’ancien secrétaire général des Nations unies Ban Kin-Moon, a Présidente de la Commission de l'Union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, et bien d'autres personnalités. Elle est la première présidente de l’Union panafricaine de la jeunesse à avoir eu l’occasion de s’adresser à l’Assemblée Générale des Nations unies au nom de la jeunesse africaine. Le 30 mai 2018, elle a également assisté au Forum Economique International de Saint-Pétersbourg en Russie.

Le 30 novembre 2019, elle démissionne de son poste de Présidente de l'UPJ pour prendre ses fonctions au sénat congolais.

 

Ambassadrice et Sénatrice de la RDC 

Francine Muyumba a milité au sein de la « Ligue des jeunes » du Parti du Peuple pour la Reconstruction et le Développement (PPRD) dès son retour de la formation en Namibie. Elle s’est fait remarquer  Joseph Kabila  ce dernier lors d'une réunion à la ferme présidentielle de Kingakati, lorsqu’elle prend parole au nom de la diaspora du PPRD en 2011. Elle est restée très proche de la femme Kabila, particulière de Jaynet Kabila. 

En décembre 2018, elle est élevée, avec vingt-cinq autres personnes, à la dignité de la RDC par le Président Joseph Kabila. Candidate aux élections sénatoriales de 2019, elle est élue sénatrice du Haut-Katanga le 15 mars 2019, et prend ses fonctions le 5 avril lors de la rentrée parlementaire. À l'âge de 32 ans, elle devient ainsi la benjamine du Sénat congolais, au sein duquel elle préside la Commission des relations extérieures.

Pendant la pandémie de Covid-19 en RDC, elle appelle le 23 mars 2020, aux côtés de trois autres parlementaires, à isoler la capitale Kinshasa du reste du pays. Le 2 avril, elle annonce qu'elle va reverser 30 % de son salaire pour lutter contre la pandémie, et propose une contribution de la part du secteur des télécommunications.

 

Vie Privée

En juillet 2019, elle épouse Patrick Nkanga, partenaire de longue date, rapporteur du bureau politique du PPRD, ancien président de la « Ligue des jeunes » de ce même parti, ancien conseiller du président Joseph Kabila, et candidat aux élections législatives de 2018 dans la province de l’Équateur.

Véracité des Faits

Nous accordons une très grande importance à la véracité et à l'exactitude des faits. C'est pourquoi nous et nos contributeurs investissons des moyens humains et du temps dans la selection et la validation des contenus. Mais au cas où dans un article, vous rencontrez un problème, une erreur, des améliorations à faire, vos observations, corrections, et critiques sont les bienvenues. Merci de nous contacter.

Sources et références
Alpha Memidra Egbango © : Personnages.cd - Mars 2022

Autres Personnages de catégorie similaire