• Le Général Tim Mukunto
    Le Général Tim Mukunto (Photo : Droit Tiers)
  • Nom

    Timothé Mukunto Kiyana

  • ALIAS

    Le Général Tim Mukunto

  • LIEU DE NAISSANCE

    Likasi

  • DATE DE NAISSANCE

    lun. 6/8/1956

  • DATE DE DECES

    ven. 15/1/2021

  • METIER / PROFESSION / TITRE

    Officier Militaire - Enseignant

  • NATIONALITE

    Congolaise

Timothé Mukunto Kiyana alias Le Général Tim Mukunto

1956 - 2021
jeu. 27/1/2022       lun. 28/2/2022       5 minutes et 53 secondes       1.078k Vues

Timothée Mukunto Kiyana, dit Général Tim Mukunto, né à Likasi (en RD Congo) un certain 06 aout 1956 à Likasi (Province de Lualaba) et décédée en Afrique du Sud le 15 janvier 2021, était un Lieutenant Général, Auditeur général des Forces Armées de la RDC (FARDC), Point Focal de la CPI pour la Justice militaire  et Chef des Travaux (enseignant) Chargé de Cours de Droit Pénal Général et de Droit Pénal Spécial à l’Université de Lubumbashi (1999 – 2004) puis à l’Université William Booth de Kinshasa (depuis 2012).  

Il est originaire du village de Bunkeya, dans le secteur de Bayeke, territoire de Lubudi, Province de Lualaba (issu de subdivision de la Province du Katanga), fils de Job kiyana et de Sarah KAIMBA. Il était Marié à Marie-Josée Mujinga Bimansha, père de cinq enfants et de confession protestante. 

Le lieutenant- Général Timothée Mukunto, décède des suites du COVID-19, le vendredi 15 janvier 2021 (à 65 ans) en Afrique du Sud. Sa dépouille fut rapatriée sur Lubumbashi le 23 janvier 2021 et inhumé le 25 janvier 2021. L’illustre disparu fut préalablement élevé, à titre posthume, au grade de Général d’armée des FARDC (4 Étoiles) et admis en même temps dans l’ordre National des Héros Nationaux Kabila-Lumumba au grade de « Grand Coordon ».

Le Général Timothée Mukunto fut un passionné de tennis, de la moto et de la natation. Il parlait couramment quatre langues : le français, l’anglais, le swahili et le lingala.

 

Scolarité 

Après études ses études primaires et secondaires, Timothée Mukunto intègre la faculté de droit de l’Université de Kinshasa (UNIKIN). Il obtient son Graduat en droit en 1979, puis une Licence en droit en 1983.

Apres ses études de droit à l’UNIKIN, il intègre les FARDC le 11 novembre 1983 et est envoyé en formation à la Base de Kitona, de Novembre 1983 à Juillet 1984. Il en sort avec le grade de Sous-Lieutenant. Il effectue un Stage à l’Ecole du Renseignement Militaire à Kinshasa en 1995. 

Il est également Diplômé de la 11ème Promotion de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN) à l’Ecole de Guerre de Paris en 2011 et suivra une formation pour la protection des Hautes personnalités avec les Israéliens en 2012.

 

Carrière dans l’enseignement supérieure (ESU RDC)

En parallèle de ses fonctions militaires et judiciaires, Timothée Mukunto était membre du corps scientifique de l’enseignement Supérieur en RDC (ESU). 

Retenu assistant de 1er Mandat en 1987, il sera nommé Chef des Travaux (CT) en 1996. Il sera Chargé de Cours de Droit Pénal Général et de Droit Pénal Spécial à l’Université de Lubumbashi de 1999 à 2004, puis à l’Université William Booth de Kinshasa de 2012 à  sa mort.  

 

Carrière militaire au sein des Farces Armées de la RDC (FARDC)

Après sa formation initiale à la Base de Kitona (1983 -1984), Timothée Mukunto est promu au grade de Sous-Lieutenant en 1983. Deux ans après, il est promu au grade de Lieutenant en 1985. Il sera ensuite et successivement promu aux grades : de Major en 1990, de Lieutenant – Colonel en 2001, de Colonel en 2005, de Général de Brigade en 2007, de Général Major en 2015. En 2018, le Général Timothée Mukunto sera nommé Lieutenant Général.

Dans cette brillante carrière, Timothée Mukunto exercera successivement les fonctions suivantes : 

  • 1984-1985 : Substitut de l’Auditeur Militaire de la Garnison de Gombe
  • 1985-1988 : Substitut de l’Auditeur Militaire de la Garnison de MATETE
  • 1988-1997 : Juge Permanent au Conseil de Guerre de Garnison de MATETE
  • 1997-2001 : Président de la Cour d’Ordre Militaire
  • 2001-2007 : Président à Haute Cour Militaire
  • 2007-2018 : Premier Avocat Général des Forces Armées
  • 2018 à ce jour : Auditeur General des Forces Armées

Il exercera également et en parallèle les fonctions ci-après :

  • 1988-1989 : Conseiller juridique de l’Assistant de l’Inspecteur Général des Forces Armées Zaïroises
  • 1989-1993 : Conseiller juridique du Chef d’Etat-Major du Service d’Action et du Renseignement Militaire (SARM)
  • 1993-1997 : Conseiller juridique du Ministre de la Défense
  • 2001-2003 : Conseiller juridique du Directeur Général de la Détection Militaire et des Activités Anti-Patrie (DEMIAP)
  • 2003-2004 : Directeur de Cabinet Adjoint du Conseiller Spécial en Matière de Sécurité
  • 2004-2016 : Conseiller Militaire du Conseiller Spécial en matière de Sécurité
  • 2004-2016 : Président de la Commission de Sécurité des Sommets des Chefs de l’Etat et des Grandes Manifestations, notamment le Sommet de la Francophonie
  • Depuis 2018 : Point Focal de la CPI pour la Justice Militaire

 

Cas emblématiques

Timothée Munkutu est parmi les grandes figures des FARDC. Grâce à son expertise et expérience, il était toujours impliqué dans des grands dossiers liés à la justice militaire en RDC : il avait soutenu l’accusation dans les procès des ADF à Beni (Novembre 2017 à janvier 2018) et dans le procès des présumés meurtriers des experts de l'ONU au Kasaï, et conduit le procès de l’assassinat du Colonel Mamadou Ndala.

 

Décès et Honneurs

Le lieutenant-général Timothée Mukunto, Auditeur général des FARDC est décédé des suites du COVID-19, le vendredi 15 janvier 2021 (à 65 ans) en Afrique du Sud où il était évacué pour des soins. 

Le jeudi 21 janvier 2021, le Chef de l’État, Commandant Suprême des Forces Armées de la République et de la Police, Félix Antoine Tshisekedi, avait décidé de l’élever, à titre posthume, au grade de Général d’armée des FARDC (4 Étoiles) et l’avait admis en même temps dans l’ordre National des Héros Nationaux Kabila-Lumumba au grade de « Grand Coordon ». 

Le corps du défunt fut rapatrié par avion sur Lubumbashi le 23 janvier 2021. Le dimanche 25 janvier 2021, un culte d’actions de grâce fut célébré en sa mémoire à la place Bahalis square de l’avenue Gambela, en présence du  ministre de la Défense nationale, Aimé Ngoie Milena, représentant le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, et de plusieurs personnalités du pays, parmi lesquelles : les sénateurs et députés, les ministres nationaux et provinciaux, le gouverneur du Haut Katanga, Jacques Kyabula Katwe. 

L’illustre disparu sera inhumé le même jour (25 janvier 2021) au cimetière Rivière des Anges au village Kasangiri, dans la commune annexe à Lubumbashi.

 

 

Véracité des Faits

Nous accordons une très grande importance à la véracité et à l'exactitude des faits. C'est pourquoi nous et nos contributeurs investissons des moyens humains et du temps dans la selection et la validation des contenus. Mais au cas où dans un article, vous rencontrez un problème, une erreur, des améliorations à faire, vos observations, corrections, et critiques sont les bienvenues. Merci de nous contacter.

Sources et références
Alpha Memidra Egbango © : personnages.cd - Janvier 2022

Autres Personnages de catégorie similaire