• Le Roi Phillipe des Belges
    Le Roi Phillipe des Belges (Photo : L'Expess)
  • Nom

    Roi Phillipe

  • ALIAS

    Philippe Dermulle, Philippe Legrand

  • LIEU DE NAISSANCE

    Bruxelles

  • DATE DE NAISSANCE

    ven. 15/4/1960

  • METIER / PROFESSION / TITRE

    Monarque Belge

  • NATIONALITE

    Belge

Roi Phillipe alias Philippe Dermulle, Philippe Legrand

1960 - à nos jours
mar. 7/6/2022       mer. 8/6/2022       6 minutes et 14 secondes       255 Vues

Philippe,  né Philippe Léopold Louis Marie de Belgique, le 15 avril 1960 au château du Belvédère en Belgique, est, depuis le 21 juillet 2013, le septième roi des Belges.

Fils aîné du roi Albert II et de la reine Paola, il devient roi en prêtant serment devant les chambres réunies, en néerlandais, français et allemand, après l'abdication de son père. 

Chrétien catholique, Il épousé le 4 décembre 1999, Mathilde d'Udekem d'Acoz, fille ainée du comte Patrick d'Udekem d'Acoz. Le couple vit au château de Laeken et a quatre enfants : La princesse héritière Élisabeth Thérèse Marie Hélène (née le 25 octobre 2001), le prince Gabriel Baudouin Charles Marie (né le 20 août 2003), le prince Emmanuel Léopold Guillaume François Marie (né le 4 octobre 2005) et la princesse Éléonore Fabiola Victoria Anne Marie (née le 16 avril 2008).

Le 30 juin 2020, à l'occasion des soixante ans de l'indépendance de la RDC, le Roi adresse une lettre au président congolais Félix Tshisekedi à travers laquelle il exprime ses « plus profonds regrets » concernant l'époque coloniale. Il est en visite officielle en République Démocratique du Congo du 7 au 13 juin 2022. Cela faisait 12 ans qu'un Souverain belge ne s'etait pas rendu dans le pays, la dernière visite étant celle du Roi Albert II en 2010.

Il décorera à la plus haute distinction du Caporal Albert Kunyunku, 100 ans révolus, le dernier ancien combattant de la deuxième guerre mondiale encore vivant.

 

Naissance, scolarité et carrière militaire

Né le 15 avril 1960 au château du Belvédère à Bruxelles en Belgique, le prince Philippe est baptisé un mois plus tard, le 17 mai 1960 en l'église Saint-Jacques-sur-Coudenberg de Bruxelles. Son prénom rend hommage à son trisaïeul, Philippe de Belgique, comte de Flandre, frère du roi Léopold II.

Le prince Philippe effectue en français ses études primaires et ses trois premières années secondaires au collège Saint-Michel d'Etterbeek. Il est ensuite interne pendant ses trois dernières années d'humanités en néerlandais à l'abbaye de Zevenkerken à Sint-Andries, Bruges.

De 1978 à 1981, le prince Philippe suit des cours à l'école royale militaire de Bruxelles avec la 118e Promotion Toutes Armes. Nommé sous-lieutenant en 1980, le prince reçoit ses ailes de pilote de chasse des mains du roi Baudouin le 9 juillet 19825. Après la force aérienne, il rejoint la force terrestre à l'École du régiment Para-Commando.

Après sa formation militaire, il séjourne deux mois au Trinity College de l'université d'Oxford et poursuit ses études à partir de septembre 1983 à la Graduate School de l'université Stanford en Californie. Le 16 juin 1985, il y obtient le diplôme de master of Arts en sciences politiques. 

À partir de septembre 1992, il reçoit une dotation publique pour pouvoir s'entourer de ses propres conseillers en plus de ceux de son père ou de son oncle. Elle s'élève à 14 millions de francs belges par an. Il est promu lieutenant-général et vice-amiral, en 20108.

 

Prince héritier de Belgique

À la suite du décès du roi Baudouin le 31 juillet 1993 et de l'accession au trône de son père le 9 août suivant, Philippe devient prince héritier et reçoit le titre de duc de Brabant. Il succède à son père à la présidence d'honneur de l'office belge du commerce extérieur (OBCE) et deviendra président d'honneur de la l’agence belge pour le commerce extérieur, le 3 mai 2003.

Comme le veut la coutume, le prince héritier prête serment le 21 juin 1994 comme sénateur de droit. Chaque année, il préside plusieurs missions économiques de plusieurs jours à l'étranger. En Belgique même, il visite des usines ou des sociétés, rencontre des patrons et s'intéresse aux projets économiques du gouvernement.

D'octobre 1993 à mai 1997, le prince Philippe assume la présidence du Conseil national du développement durable, crée à la suite de la conférence de Rio. Il en accepta la présidence d'honneur en 1997. 

En septembre 2002, il présida avec le premier ministre Guy Verhofstadt la délégation belge au sommet des Nations unies sur le développement durable à Johannesbourg en Afrique du Sud.

Le 29 mai 1998, il lance le fonds prince Philippe, qui a pour mission de contribuer à entretenir un dialogue permanent entre les trois communautés de Belgique. Le fonds Prince Philippe connaît beaucoup de succès.

Depuis 2000, le prince Philippe accorde son haut patronage à l'ONG Plan International Belgique. En 2002, il reçoit le titre de docteur honoris causa de la Katholieke Universiteit Leuven. Philipe est aussi le président d'honneur de la Fondation polaire internationale, de l'Amicale nationale Para-Commando et de Bio, une société belge d'investissement pour les pays en voie de développement.

En 2004, Philippe (âgé de 44 ans) réussit ses examens pratiques de pilote d'hélicoptère à la base aérienne de Brustem à bord de son propre appareil, un Robinson R44 rouge immatriculé OO-PFB.

 

Roi des Belges

Le 3 juillet 2013, lors d'une allocution radiotélévisée, le roi Albert II annonce sa décision d'abdiquer le 21 juillet 2013, à la suite de quoi Philippe lui succédera comme roi des Belges en prêtant serment devant les Chambres réunies.

Le 21 juillet 2013, Albert II abdique et Philippe devient le septième roi des Belges.

Il porte le titre de Son altesse Royale de sa naissance jusqu’en Juillet 2013 puis celui de Sa Majesté le roi des Belges depuis son accession au trône. Il est aussi porteur de plusieurs titres honorifiques et distinctions, tant en Belgique (7) que à l’étrangers (plus d’une trentaine).

 

Relations belgo-congolaises

Le 30 juin 2020, à l'occasion des soixante ans de l'indépendance de la RDC, le Roi adresse une lettre au président congolais Félix Tshisekedi à travers laquelle il exprime ses « plus profonds regrets » concernant l'époque coloniale. Il s'agit de la première fois que les plus hautes instances politiques belges font un pas vers une reconnaissance des erreurs et atrocités durant cette période. Ce geste est salué par les autorités politiques belges et congolaises.

 

Visite en RDC en 2022

La première visite du roi Philippe dans l’ancienne colonie belge a lieu du 7 au 13 juin 2022. La délégation belge arrivera à Kinshasa le 7 juin en fin de journée. Cela faisait 12 ans qu'un Souverain belge ne s'etait pas rendu dans le pays.

Lors de cette visite de 6 jours « à l’invitation du président de la RDC (…) Félix Tshisekedi », le roi phillipe sera accompagné de la reine Mathilde, du premier ministre Alexander De Croo, et certains mebres du gouvernement belge. La délégation  se rendra également à Lubumbashi (dans le haut Katanga) et à Bukavu (dans le Sud-Kivu). Il décorera (à Kinshasa) à la plus haute distinction du Caporal Albert Kunyunku, le dernier ancien combattant encore vivant. Il avait combattu lors de la deuxième guerre mondiale et vient de célébrer ses 100 ans d’âge.

Initialement prévu en 2020 pour la célébration des 60 ans de l’indépendance du pays, le voyage a du être reporté plusieurs fois en raison de la pandémie de Covid-19 et de la guerre en Ukraine.

Véracité des Faits

Nous accordons une très grande importance à la véracité et à l'exactitude des faits. C'est pourquoi nous et nos contributeurs investissons des moyens humains et du temps dans la selection et la validation des contenus. Mais au cas où dans un article, vous rencontrez un problème, une erreur, des améliorations à faire, vos observations, corrections, et critiques sont les bienvenues. Merci de nous contacter.

Sources et références
Cet article est partiellement issu des articles suivants :
Alpha Memidra Egbango © : Personnages.cd - Juin 2022

Autres Personnages de catégorie similaire